Les dernières infos

Le mois du film documentaire

Dans le cadre du Mois du film documentaire, Les Ateliers de la Rétine proposent deux documentaires qui questionnent l’image du migrant et représentent une alternative face à l’effervescence médiatique actuelle.

Le sujet est d’actualité et le migrant est aujourd’hui au centre d’un bouillonnement médiatique qui a toujours eu besoin d’émotions et d’histoires pour mieux exprimer l’horreur d’une situation inacceptable. Coincé entre des situations de crise traitées sur le mode spectaculaire et la froide indifférenciation des chiffres et des statistiques, le destin du migrant semble scellé par une urgence médiatique qui veut absolument nous « parler des migrants » sur des registres parfois contestables. S’il y a quelques visages comme autant d’autres moi-même, chacun semble inexorablement s’effacer derrière une représentation presque symbolique : le migrant est l’anti-héros d’un drame humanitaire, une abstraction qui pèse dans les chiffres. Devenu un statut, l’individu est occulté : ses caractères disparaissent, son visage semble ne plus lui appartenir, le drame est sa seule histoire.

A la fois La mécanique des flux (Nathalie Loubeyre) et Fuocoammare (Gianfranco Rosi) sont deux documentaires qui proposent des alternatives face à ces deux pôles de représentation.
La mécanique des flux redonne la parole aux migrants. Cette parole, enfin libérée du commentaire,  réinvestit des corps en pleine reconquête identitaire, à la fois humaine et cinématographique. Si le film offre aux migrants la possibilité de se réincarner et de s’humaniser, il est aussi une judicieuse réflexion sur les images des migrants, un parcours qui va de la trace à la chair en passant par le fantôme.
Avec ses choix de mise en scène radicaux, le réalisateur de Fuocoammare interpelle le citoyen comme spectateur d’un drame humanitaire. A partir d’un dispositif rigoureux, Gianfranco Rosi nous questionne puissamment sur les limites de la monstration comme terreau de l’inaction et se livre à une critique sévère d’un flux médiatique qui insensibilise le public face à l’horreur et à la tragédie ou le fige dans une émotion qui semble semble vaine.

Bannie_res_mois_du_doc_2016_800-542-1
Toutes les informations sur le mois du film documentaire :
http://www.moisdudoc.com/
http://www.imagesenbibliotheques.fr/

Lire nos articles :
La mécanique des flux (Nathalie Loubeyre, 2016. 83 minutes).
Fuocoammare (Gianfranco Rosi, 2016. 114 minutes).


La_mecanique_des_fluxLa mécanique des flux. 2016. 83 minutes.
Réalisé par Nathalie Loubeyre.
Opérateur et directeur de la photographie : Joël Labat.
Produit par Eric Jarno.
Musique de Gaspar Claus.

En salles le 31 août 2016.
Distributeur :
Juste distribution / Aloest distribution.
Télécharger le dossier de presse en cliquant ici.
www.lamecaniquedesflux.com


524334-jpg-c_215_290_x-f_jpg-q_x-xxyxxFuocoammare. 2016. 114 minutes.
Réalisé et scénarisé par Gianfranco Rosi.
Montage de Jacopo Quadri.
Produit par ARTE.


En salles le 28 septembre 2016.
Distributeur :
Météore films.
Télécharger le dossier de presse en cliquant ici.

Publicités
About Les Ateliers de la Rétine (68 Articles)
www.laretine.org - Éducation à l'image || Histoire du cinéma || Pratique artistique

3 Trackbacks / Pingbacks

  1. La mécanique des flux. Nathalie Loubeyre. 2016 – LES ATELIERS DE LA RETINE
  2. Fuocoammare. Gianfranco Rosi. 2016 – LES ATELIERS DE LA RETINE
  3. Fuocoammare. Gianfranco Rosi. 2016 – LES ATELIERS DE LA RETINE

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :