Les dernières infos

Atelier de programmation CINéRJ

L’atelier CinéRJ est un atelier de programmation qui souhaite accompagner le public adolescent dans la construction de sa cinéphilie et interroger le rapport qu’il entretient avec la salle de cinéma.

oeilPourquoi l’atelier de programmation CinéRJ ?
L’atelier CinéRJ souhaite répondre à la désertion du public adolescent des salles classées « Art & Essai » en proposant une action de médiation qui souhaite dépasser la relation de consommation qu’il entretient souvent avec le film et son lieu de diffusion historique, la salle de cinéma. En impliquant ses participants dans la programmation d’une séance et son accompagnement, l’atelier souhaite renouveler ce lien en le plaçant au carrefour d’enjeux culturels et sociaux.

Impliquer le public dans la programmation, c’est lui offrir un territoire d’expression, c’est ouvrir un espace à investir de son désir de films. L’atelier CinéRJ souhaite questionner ce désir, naturellement motivé par le goût personnel: il prolonge la satisfaction de voir « les films qu’on aime » par le partage et la transmission, souhaite transformer le désir de « voir » en désir de « montrer ». Déplacer son rapport au plaisir de soi aux autres, c’est vivre la programmation comme une expérience sociale et citoyenne. C’est, avant tout, programmer ensemble sous l’égide du débat démocratique. Dans un second temps, c’est ne pas oublier un public à l’identité parfois complexe, composante pour l’instant absente mais qui se révélera essentielle pendant la séance.
Programmer, c’est aussi découvrir le fonctionnement interne d’un équipement culturel régi par de multiples conditions souvent inconnues du public. Qu’elles soient techniques (question du support) ou économiques (coût des copies, minimum garanti), la programmation évolue dans un cadre dont les limites révèlent les arcanes du lieu qu’elle investit. Prendre connaissance de ces conditions, c’est reconfigurer le lien que le public entretient avec la salle de cinéma et son personnel. C’est le faire évoluer sous l’égide d’une rencontre humaine qui désamorce ses habitudes de consommation. C’est favoriser un regard juste sur la salle de cinéma et proposer aux participants de faire la part des choses dans le paysage complexe de l’exploitation cinématographique et, plus largement, de la culture.


oeilProgrammer, c’est découvrir
Pour accompagner les choix de programmation, l’atelier
CinéRJ mobilise un historien du cinéma qui assure la médiation entre les participants et le catalogue d’œuvres proposées.
A partir d’envies motivées par le jeu et formulées simplement – par genre, par acteur… –, l’animateur propose d’aller à la découverte d’œuvres à partir d’extraits qui seront analysés et débattus collectivement. Parcourir les œuvres sur le mode ludique autorise l’ouverture de multiples portes sur l’histoire du cinéma et nourrit la cinéphilie des participants : les connaissances de l’intervenant motivent des liens entre les œuvres, tant sur les formes (esthétiques, narratives) que sur le fond (thématiques et sujets). Selon un système fait d’échos et de répétitions, chaque choix en appelle irrémédiablement un autre, construit un corpus élargi qui nourrit une histoire : celle du cinéma et des images.

oeilProgrammer, c’est accompagner
Lorsque le choix de programmation est validé par les participants et la salle, l’atelier
CinéRJ rentre dans une seconde phase : l’accompagnement de la séance.
Cet accompagnement implique plus en avant les participants dans leurs relations au film et à la salle. Il transforme la séance en un événement qui motive la relation affective des participants à un lieu culturel qu’ils vont faire vivre et animer. En amont, c’est prendre conscience de l’ensemble des tâches que suggère la préparation d’un programme spécifique : communication, organisation générale…
Pendant l’événement, c’est assumer ses choix et les défendre face à un public. Les participants auront préalablement travaillé sur l’œuvre pour nourrir un propos destiné à éclairer le public sur le choix du film. L’œuvre aura été analysée et décortiquée, les participants deviennent les médiateurs d’un savoir valorisant qu’ils transmettent au public.

Quelques propositions à débattre pour accompagner une séance :
En amont de la séance :
Création d’une identité pour l’ensemble des séances : nom, charte graphique, teaser vidéo…
Création d’un support de communication : affiches, flyers, animation de réseaux sociaux…
Présentation de la démarche dans les structures jeunesse et les établissements dans lesquels les participants sont impliqués. Captation des publics.
Organisation d’une conférence de presse.

Pendant la séance :
Rédaction de supports pour le public.
Présentation du film / des films (double programme).
Organisation de l’accueil, de l’inter-séance et de l’après séance (en-cas, buffet…?).


Atelier de programmation CinéRJ.
Télécharger la présentation de l’atelier :

Public : à partir de 14 ans.
Nombre de participants : jusqu’à 15.
Durée : De 6 à 8 heures par séance organisée. (n’inclut pas la séance).

Type de salle : salles  de petites et moyennes villes. Salles inscrites dans le dispositif Passeurs d’images.
Pour assurer la faisabilité du projet, l’atelier CinéRJ travaille à partir du catalogue ADRC.
Rappel des conditions d’exploitation : Pas de minimum garanti / Partage des recettes en 50/50.
Télécharger le catalogue en cliquant ici.

Rétine2
Chargé d’animation de l’atelier de programmation : Benjamin COCQUENET.
Contact : lesateliersdelaretine@gmail.com.

Publicités
About Les Ateliers de la Rétine (68 Articles)
www.laretine.org - Éducation à l'image || Histoire du cinéma || Pratique artistique
%d blogueurs aiment cette page :